Chambres d'hôtes et Gîte à Fontenay-le-comte - Réservez au : 06.09.42.64.30

Suivez-nous

 Soirée Psycho « Le Rêve Eveillé Libre » une méthode thérapeutique à la fois douce et puissante

Jeudi 31 Mars à 20h aux Beaux Esprits, sur réservation, entrée 3 €

L’accompagnement par le Rêve Éveillé Libre est une méthode psychanalytique « douce » reconnue par le FF2P (Fédération de psychologie et psychanalyse), développée en France depuis les années 80, qui a la spécificité de se baser sur la puissance de l’imaginaire et des symboles : tout comme le rêve nocturne, le rêve éveillé se donne à lire.

Il permet de relancer la dynamique vitale de la personne : libération de blocages, résolution de traumatismes, dépassement de peurs ou bien outil de développement personnel, vous découvrirez, au cours de cette soirée, les différentes facettes de cette méthode surprenante et efficace !

Le REL a été développé par Georges ROMEY en 1980 sur la base des travaux de Robert DESOILLE, qui a créé le Rêve Eveillé Dirigé (RED). Cette méthode thérapeutique n’est pas fondée sur la seule analyse intellectuelle des origines des troubles ressentis, elle réactive le processus d’évolution du psychisme souvent figé par la pression de protections conscientes.
L’état de relaxation du patient au cours d’une séance de REL favorise l’émergence d’images et d’affects assez souvent sous forme de symboles. Ces symboles permettent le repérage des tensions ou conflits entre le conscient et l’inconscient. Ils font l’objet en fin de séance d’un échange entre le patient et le thérapeute.
La méthode du Rêve Eveillé Libre permet de sortir de souffrances liées à un état dépressif, à la timidité, au manque de confiance en soi, à des complexes, des sentiments d’impuissance…mais aussi de découvrir son potentiel, c’est un formidable outil de développement personnel.

Stéphanie THEVENET, praticienne, partage son temps de consultation entre Luçon et Fontenay le Comte où elle s’est récemment installée dans un cadre particulièrement apaisant, propice à la détente. Elle anime également « le labo des rêves » à Luçon et bientôt aux Beaux Esprits…A suivre très vite !

Partager

Café-Santé : le printemps, propice aux cures de détox

Café Santé Jeudi 17 mars 2016 à 20h – Tarif 3 € Sur réservation

Le printemps arrive et c’est l’occasion d ‘envisager une cure de détoxination !

A l’instar de ce qui se passe dans la nature où la vie renaît en chassant toute trace de végétation ancienne, le printemps est la saison idéale pour purifier et revitaliser nos organismes afin de renforcer notre force vitale et permettre à notre corps de s’auto-guérir en se régénérant.

Nous avons invité Nathalie Galbois, naturopathe, qui viendra nous expliquer :

Pourquoi faire une cure détox au printemps, quels sont les signes cliniques de l’encrassement de l’organisme et quelle en est l’origine ?

Puis nous aborderons les techniques de détox : alimentation, monodiète, jeûne, activité physique, phytothérapie, aromathérapie…et les différentes étapes de la cure permettant de purifier et revitaliser l’organisme.

Le printemps, une période propice au nettoyage du foie

Organe essentiel du corps, le foie, fabrique des molécules comme les protéines ou les hormones sexuelles à partir du cholestérol, et participe aussi à l’élimination des toxines de notre organisme.
Pour envisager une cure de détox il faut avoir une bonne vitalité et ne pas être en période de fatigue, car vous n’aurez pas assez d’énergie pour évacuer les toxines de votre organisme.
La cure n’est pas envisageable chez les personnes dont l’organisme est fragile (femmes enceintes, allaitantes ou personnes âgées…).


 

img028 (2)Nathalie Galbois exerce son activité de naturopathe à Oulmes, elle est vous reçoit en consultation individuelle. Passionnée d’herboristerie, elle cultive en petite structure des plantes aromatiques et médicinales qu’elle vend en godet à replanter chez soi lors de «Fêtes des Plantes ».

Elle avait animé le 1er café santé aux Beaux Esprits en septembre 2015 sur le thème de l’alimentation et proposé un atelier de gestion du stress en novembre 2015.

Partager